Boulimie et ennui. Pourquoi l’ennui est-il pour certains aussi terrifiant ?

Quand l’ennui fait souffrir,

Comme vous pouvez l’entendre dans ce extrait vidéo, il y a des gens que l’ennui terrifie au point d’avoir besoin de la fuir dans un addiction…

Boulimie et ennui 

Est-ce qu’on fait de la  boulimie ou de l’hyperphagie par ennui ? Lors d’une séance de psychothérapie à distance, un groupe de personnes souffrant d’addiction alimentaire a été invité à partager leurs sentiments sur l’ennui.

 

 

L’ennui est un sentiment que tout le monde a connu à un moment ou à un autre de sa vie. Pour certains, c’est une simple pause, une respiration dans le tumulte de la vie quotidienne. Pour d’autres, c’est une souffrance insoutenable, une sensation de vide qui semble ne jamais se remplir. C’est particulièrement le cas pour les personnalités borderline et les personnes souffrant d’addictions.

Les témoignages de personnes souffrant d’addiction alimentaire sont révélateurs. “Quand je m’ennuie, tout devient gris. Manger est mon seul réconfort”, confie l’une d’elles. Une autre ajoute: “L’ennui est une prison. La nourriture est ma clé.

Voici tous les témoignages  de la vidéo retranscrits ci-dessous :

  • “L’impression de crever, la mort quoi ! L’angoisse de mort,” dit l’un d’eux.
  • “Le vide,” murmure une autre voix.
  • “Pour moi c’est carrément l’enfer. L’angoisse, ça cogite trop dans ma tête. Il y a trop de pensées qui reviennent et ça me met dans des états pas possibles,” ajoute une troisième personne.
  • “Ça me fatigue émotionnellement et physiquement.”
  • “La peur. C’est un peu comme Lola, la peur, l’angoisse.”
  • “L’envie de fuir, de mourir, ce sentiment de vide.”
  • “J’aurais dit l’impression de perdre pied.”
  • “Invasion… de pensées, d’angoisse, de peurs.”
  • “Terrifiant.”
  • “Le vide… comme une salle insonorisée où dans ma tête c’est le bazar et je ne peux pas bouger.”
  • “La panique où parfois je me surprends même à être comme si j’étais en tétanie et que je pouvais plus bouger et avec l’impression de ne plus exister.”
  • “Ça se passe vraiment au niveau du ventre, c’est un trou. C’est le vide, c’est un état de survie. La boulimie c’est ce qui permet de survivre à cet ennui, ce vide.”
  • “Je me retrouve dans tout ce qui est dit, le vide, l’angoisse. Mais je pense que j’ai aussi souvent un sentiment de frustration. Horrible frustration quand je suis à un endroit où je voudrais être ailleurs.”
  • “Moi je veux bien, mais il y a toujours le problème de l’intensité ! Les stratégies ne remplissent pas assez mon vide. La panique est beaucoup trop forte !”

On voit bien dans cet extrait vidéo qu’il ne s’agit pas de l’ennui ressenti par la majorité des gens mais d’un ennui pathologique que l’on rencontre principalement chez les personnalités borderline.

Ces témoignages montrent à quel point l’ennui peut être dévastateur pour certaines personnes. iI ne s’agit pas de l’ennui ressenti par la majorité des gens c’est-à-dire un inconfort passager mais d’une véritable souffrance que l’on cherche parfois à fuir avec une addiction qui peut parfois s’avérer destructrice.

D’où vient que l’ennui puisse être aussi douloureusement vécu chez certains et ne pas poser de problème chez d’autres ? 

Mon hypothèse est que lorsque l’ennui est ingérable, c’est le signe qu’on se sent vide intérieurement et même qu’on est vide de soi comme le sont les personnalités borderline qui sont parfois géniales, brillantes dans de nombreux domaines mais qui ne se sentent pas habitée par elles-mêmes. Quand elles ne sont pas happées par quelque chose qui les intéresse, elles ont l’impression d’être à côté de la vie, pas vraiment vivantes.. Pour quelles se sentent exister, il leur faut de sensations fortes. Quand les choses sont tièdes ou ne bougent pas assez à leur goût elles ne savent plus vraiment qui elles sont ni où elles sont.

Voici les principaux troubles de la personnalité borderline. Cinq de ces neuf critères sont suffisants à poser le diagnostic d’une personnalité borderline. 

BOULIMIE, ENNUI ET TROUBLES DE LA LA PERSONNALITÉ BORDERLINE

Le trouble de la personnalité borderline (appelée aussi personnalité limite) affecte la manière de penser et d’agir des personnes atteintes. Il perturbe :

  • leurs émotions;
  • leurs comportements;
  • leur image de soi et de leur identité;
  • leurs relations avec les autres.

De l’extérieur, une personne qui a un trouble de la personnalité borderline peut paraitre très équilibrée, brillante dans sa profession, avec un belle vie de famille et beaucoup d’amis. Mais ses proches qui la connaisse bien peuvent parfois observer certains détails qui apparaissent dans l’intimité : 

  • ses relations sont instables ou elle a des conflits avec ses proches;
  • elle a une image souvent négative d’elle-même : par exemple, elle a tendance à se dévaloriser, à se sentir incomprise;
  • son humeur est changeante : par exemple, elle peut être de bonne humeur et devenir rapidement irritable, triste ou angoissée;
  • elle a des poussées de colère : par exemple, elle se fâche soudainement contre des personnes qu’elle apprécie et se met à les détester;
  • elle a des attitudes hostiles ou rigides : par exemple, elle s’acharne à avoir le dernier mot, ou devient accaparante ou jalouse;
  • elle change souvent d’idée : par exemple, elle modifie souvent ses objectifs de carrière ou ses valeurs personnelles;
  • elle a de la difficulté à tolérer certaines émotions. Elle peut adopter des comportements impulsifs, déviants ou autodestructeurs, par exemple : 
    • consommer de l’alcool, des drogues ou des médicaments de façon excessive,
    • faire des dépenses exagérées,
    • conduire de façon dangereuse,
    • commettre des vols,
    • avoir des comportements sexuels à risque,
    • s’automutiler;
  • elle exprime des idées suicidaires ou fait des menaces de suicide.

L’ennui est une émotion que chacun d’entre nous a ressentie à un moment ou à un autre de sa vie. Cependant, pour certaines personnes, en particulier celles atteintes de troubles de la personnalité borderline, l’ennui n’est pas seulement un sentiment passager. Il s’agit d’une expérience intense et douloureuse qui peut être un signe révélateur de leur condition. La souffrance qu’ils ressentent face à l’ennui dépasse souvent ce que la plupart d’entre nous peuvent imaginer. Ce n’est pas simplement une envie de faire quelque chose ou un sentiment de vide, c’est une douleur profonde, presque insupportable, qui peut envahir leur esprit et leur corps. Cette réaction exacerbée à l’ennui peut être l’une des clés pour reconnaître une personnalité borderline. Elle met en lumière la profondeur de leurs émotions et la difficulté qu’ils ont à gérer des sentiments que beaucoup considèrent comme bénins ou temporaires.

Laisser un commentaire